Qu’est ce que la thérapie par les sons ?

Thérapie par les sons

La thérapie par les sons, sonothérapie ou thérapie par les vibrations sonores est une méthode utilisant les sons guérisseurs pour détendre le corps et l’esprit et amener plus de bien-être. Cette pratique aux nombreux bienfaits, englobe la méditation sonore, les massages, voyage et « bains sonores ». Et un concept que nous poursuivons de développer : les hypnoses vibratoires.

Plus rapide que la méditation ou le yoga, la sonothérapie vous détend et apaise les pensées beaucoup plus rapidement. Plongeons plus en profondeur sur ce qu’il se produit dans notre cerveau et notre corps pour mieux comprendre. Et pourquoi pas ensuite se laisser tenter pour essayer de vivre l’expérience !


Introduction sur la thérapie par les sons et les vibrations sonores

D’ou vient la thérapie par les sons?

Spécifions que la thérapie par les son guérisseur n’est pas vraiment une nouveauté bien que le terme soit récent. En effet, de nombreux rituel ancestraux intègres des vibrations sonores et des musiques intenses. Et la plupart des pratiques sacrée incorpore la musique (associé ou non à la danse).

Tel que la plupaart de rituels en Amérique latine intègre les tambours, les voix, les chants. Au Japon, il y a également la présence des bols chantant et d’un instrument nommé mokugyo dans les temple. En Australie, c’est le didjeridoo. En Inde, il y a les tablas, sitar, le kemanche. Dans les pratiques sufi le ney, le daf…

De même au Tibet : dans les temples bouddhiste on y trouve les bol tibétain ou bol chantant. On dit que ceux d’une plus haute qualité sont fait en 7 métaux aux vibrations dites thérapeutique, cependant je n’ai moi même jamais assisté à une fonte pour le vérifier… ce qui n’est généralement pas autoriser pour secret de fabrication.

Dans le cas des bols tibétains, ils sont polyphoniques. Avec des sons et des harmoniques profondes, et un temps de suspension très long. On sent surtout la différence en les faisant sonner. Selon leur « note » principal au delà des harmoniques, ils entrent en résonance avec les chakra.

Originellement, ils étaient utilisé uniquement pour les cérémonies sacrées dans les temples pour soutenir les prière et les chants. Leur origine proviendrait de Mongolie, du Tibet, de la Chine, et on les retrouve aussi en Inde et au Nepal. Et globalement, dans la chaîne himalayenne. Ces bols sont également utilisé par les shaman Mongole, et d’après des récits autant pour les cérémonie que à visé thérapeutique.

Quels types de sons sont utilisés en sonothérapie ?

De nombreux instruments peuvent être utilisés. Des sons binauraux créé par ordinateur, ou des instruments de musiques riche en harmonique. Par exemple, des bols tibétains, bols de crystal, clochette, tinsha, tang drum, handpan, gong…

Pour ma part, bien que j’adore tous les bol chantants, mes préférés en soin sont les diapasons thérapeutiques. C’est cette technique que j’utilise en sonoponcture : accupressure shiatsu mais avec des diapasons à la place des doigts ou des aiguilles.

A qui s’adresse la thérapie par les sons ?

Tous peuvent en profiter adulte, enfant, bébé. Il est cependant déconseillé en début de grossesse et pour les personnes ayant un pacemakers. Ou bien à durée beaucoup plus courte avec des fréquences plus douces.

Pourquoi recevoir un soin de sonothérapie ?

Les bienfaits de la sonothérapie sont large. Si vous souffrez de stress, d’hyperactivité, d’hypersensibilité ou émotivité, de maux de tête et fatigue chronique, problème de sommeil… la sonothérapie vous ferra le plus grand bien! Elle est également très efficace pour apaiser les climats conflictuels et les tensions. Bien sûr, chaque personne est différente avec une histoire et des mémoires différentes. Ainsi, l’effet des vibrations sonores sur le corps et l’esprit varient d’une personnes à l’autre.

De plus, il fut noté que la musique contribue à réduire les douleurs. En particulier chez les patients souffrant de maladies nécessitant des traitements intensifs. Tel que le cancer, la leucémie… par exemple. D’après plusieurs anesthésistes, il semble que moins de produit soit nécessaire lorsque de la musique relaxante était joué dans les chambres avant des opérations. La sonothérapie et la musique thérapie est également très appréciée en soin palliatif dans les hôpitaux. Elle apporte un peu de douceur dans une phase pas évidente à traverser. Et permet aussi de libérer les charges émotionnelles pour soulager.

En outre, je mentionnerais que pour transformer vos comportements. Dans ces états profonds de relaxation, vous pouvez facilement intégrer de nouveaux schémas et libérer les anciennes émotions. Une façon de « reprogrammer » votre cerveau. J’aime la combiner avec la technique emdr, qui est plus connue avec les mouvements des yeux. Mais on peut aussi le faire avec des stimuli sonores.


Quels sont les bienfaits de la thérapie par les sons?

Quels sont les effets des vibrations sonores sur le corps?

Réduire le stress, les douleurs physique, libérer les blocages et les tensions musculaires. Mais encore stimuler le système immunitaire et lymphatique (dynamiser les fluides du corps en général). Et aussi permet de redonner une sensation d’énergie et de vitalité. De plus, cela favorise la régénération des cellules.

Effectivement, le corps étant composé à environ 70% d’eau, il est un excellent conducteur d’ondes de fréquences. Il entre ainsi en résonance avec les vibrations sonores. La conduction osseuse est également à considérer. Mais cela est plus flagrant au contact direct d’un instrument (diapason, bol). Soit lorsqu’il est posé sur le corps de la personne. Comme cela peut être le cas lors d’un massage sonore.

Quels sont les effets des vibrations sonores sur l’esprit?

Libérer les tensions émotionnelles récentes et anciennes, de plonger en soi et renouer avec des parties oubliée. Et faire remonter des mémoires du subconscient vers la conscience.

Mais aussi apaiser l’activité cérébrale en permettant le cerveau d’être au calme. Il produit ainsi des ondes de fréquences plus lente, nommée alpha, aussi lente que lorsque nous dormons ou en méditation. Il s’agit donc d’un état modifié de conscience. De détente si profonde, que le subconscient peut accueillir facilement des messages.

En effet, c’est le principe de l’hypnose : lorsque le conscient enregistre de nouvelles informations et les intègre en profondeur, cela influence et transforme nos schémas de fonctionnement. Et par conséquent, nos comportements, et notre attitude face à la vie. La conscience suit toujours le subconscient qui dirige notre vie à 95% la plupart du temps! Pour transformer notre façon de voir la vie, c’est donc sur le subconscient qu’il faut agir.

Le plus de notre thérapie par les vibrations sonores

En plus de l’effet des vibrations sonores, j’utilise l’énergie notamment un système de soin énergétique nommé Reiki Usui Ryoho. Et ce, afin de facilité la circulation du chi ou ki, dans le corps et l’esprit. De la même façon que nous le faisons en do-in, kiko (qi gong japonais), tai chi…

Cela suit le principe de la philosophie orientale, et favorise l’auto-guérison du corps. L’objectif est de l’aider à atteindre à nouveau son état homéostatique.


Mon histoire avec la sonothérapie

Elle a commencé il y bien longtemps, dès la petites enfants…. J’ai grandi dans l’univers des sons.

Mon père était ingénieur du son à France télévision, aussi spécialiste HF (haute fréquence) formé à l’armé, et radio amateur. Dès le plus jeune âge, j’ai été initiée à être exigeante quant à la qualité sonore. Également sensibilisée aux ondes de fréquences.

Et il se trouve que je suis née extra-sensorielle, soit avec tous les sens très développés. Dont les oreilles très sensibles et possiblement « absolu ». Je perçois l’harmonie, la ressens, la re-créé lorsque les vibrations s’en éloigne. Ma perception du monde est atypique, puisque très sensorielle. Je « capte » au delà du champs habituel des perceptions humaines, de ce qui est là mais qu’on ne voit pas. Contrairement à Naoshi qui est synesthésique*, je ressens plutôt les mouvements des vibrations sans les percevoir sur un appareil de mesure. Il s’agit tout simplement de schéma de fonctionnement cérébraux différent et non de « don ».

*fonctionnement cérébral atypique chez des personnes associant des couleurs aux vibrations sonores.

Etant danseuse classique à ce moment, j’ai commencé le piano à l’âge de 7-8 ans. Puis le violon, le solfège et la flute à 12ans. Plus tard, j’ai appris des bases de darbuka et les sagats, et divers instruments et rythmes moyen-orientaux. Et ce, afin de retransmettre la compréhension de la musique à mes élèves de danse orientale et tzigane. Je collectionnais les instruments de musique chez, les pratiquants lorsque j’en ressentais le besoin, sans chercher la performance. Ils étaient ma méditation : un moment spéciale et intime avec moi-même, qui apaisaient mes angoisses.

J’aimais ressentir les mouvements dans mon corps, et créais des danses dans ma tête. Dans un espace entre la rêverie et la trans. En voyage et dans chaque pays, j’ai toujours assisté à des danses, des cérémonies ou rituels, des fêtes ou il y avait de la musique, des tambours. Que ce soit par rencontres professionnelles entre artistes et danseurs-musiciens, dans le cadre de mes recherches personnelles. Ou bien en y étant invitée complètement spontanément par la vie. A Bali, j’ai d’ailleurs connu une crise de guérison intense. Et ce, après avoir joué du gamlan (orchestre indonésien) et un massage thérapeutique.

Lorsque j’ai rencontré Naoshi en 2017 il m’a présenté ses diapasons thérapeutique et sa collection incroyable. J’ai sentie que je devais les incorporer dans ma pratique de thérapeute et refaire émerger la musicienne en moi. Que ce soit en shiatsu, dans les massages thérapeutiques, en massage cranio-sacral ou encore avec l’emdr qu’on utilise partiellement en kinésiologie. En effet, voyager avec mes instruments était devenu compliqué. J’avais du faire un choix dans mon dépouillement matériel… costumes ou instruments.

Aujourd’hui, je poursuis d’étudier l’effet des vibrations sonores sur le corps et le cerveau. Et ce, de façon aussi bien intuitive que scientifique. En effet, cela me semble important de toujours garder le champs des possibles ouvert. Car rien n’est jamais acquis, et il y a toujours à découvrir et apprendre dans tous domaines.


Alors prêt à essayer?! Si tu as des questions, n’hésites pas à nous écrire, ou laisser un commentaire!

Aides un ami, partage cet articles sur les réseaux sociaux !


Qu’est ce que la thérapie par les sons ?

Laisser un commentaire

Retour en haut
Sélectionnez votre devise
EUREuro
Partagez
Tweetez
Enregistrer