Comment libérer sa créativité ?

Libère ta créativité

Libérer sa créativité, c’est important pour tous et à tout âge! Bien que certaines personnes aient un attrait plus naturelle pour les disciplines créatives, c’est en réalité une compétence qui se développe. Et ce, dans votre plus grand intérêt. Aussi bien pour votre bien-être : développement personnel, expression des émotions, thérapeutique. Que pour votre profession : idées innovantes, résolution de problèmes.


Pourquoi libérer votre créativité ?

La créativité : une belle qualité

L’imagination est une qualité merveilleuses. Elle est très valorisée dans la vie professionnelle car c’est les idées créatives qui permettent l’innovation, l’évolution, ou les solutions originales pour résoudre des problèmes.

Libérer sa créativité pour mieux exprimer ses émotions

De plus, libérer votre créativité vous permet d’exprimer vos émotions et de les communiquer non violemment via un médium. C’est donc excellent pour votre développement personnel. A la plus grande joie de votre partenaire de vie, de vos collègues et de vos amie. Car même la communication demande de la créativité. Y compris pour communiquer ses besoins : car l’idée c’est de donner envie à l’autre d’y répondre, et que ce soit un plaisir ! Mais surtout à son plus grand bonheur à soi : qu’est ce que c’est agréable et satisfaisant d’avoir créé quelque chose… et quelque qu’en soit le résultat.

Libérer sa créativité pour plus de confiance en soi

Même si on obtient pas ce que l’on veut, on gagne un peu plus en confiance en soi à chaque. En ses capacité à faire les choses, essayer, apprendre, refaire… avec toujours un peu plus d’ouverture et moins de jugement. Car en osant faire, même pas forcément bien au début, qu’on apprend. C’est dans l’échec et son acceptation qu’on apprend… et développe des stratégies créatives différente à chaque fois pour réussir quelque chose. C’est une question de perspective, comme je le citais sur mon instagram otomi_therapie récemment !

Lorsque tu libères ta créativité, tu es aussi moins sujet au doute, à la peur de l’inconnu, de l’imprévu, de l’incertitude. Car tu prends l’habitude de faire les choses, de rebondir. Et dans la vie s’adapter, c’est une question de survie bien ancrée dans notre subconscient !


Les conditions optimales pour libérer sa créativité

Cadre agréable

Effectivement, pour créer, c’est important de se sentir bien. Car créer dans un espace désagréable, pesant lourd, cela bloque plutôt. Cependant, c’est aussi un exercice intéressant de s’habituer à créer sous certaines contrainte. Personnellement j’ai appris dans mon parcours de danseuse à sortir un bout de chorégraphie sur commande, pas demandé forcément poliment, et sous pression… La, Il faut aller chercher la joie de créer au fond de soi… ou changer de projet !

Pose écran

Et oui, on ne dirait pas comme cela, mais trop d’écran perturbe ton corps sur un plan physiologique. Fais une pose une journée, et mets ton téléphone loin de ton lit pour dormir. Si cela semble du bon sens pour les personnes électro-sensible, ce n’est pas évident pour tous. Et pourtant, tout ce qui émet ou reçois des ondes impact ton corps et ton cerveau : nous ne sommes pas séparer d’un environnement, nous interagissons avec en permanence.

Faire une pose électronique, aller en nature pour te recentrer sur toi fais le plus grand bien. Et c’est magique, car tu verras que tu dors mieux ensuite, tu rêves plus, et tu te lèves le matin avec plus d’idées créatives!

S’amuser

Créer, c’est tellement plus fluide lorsque l’on prend du plaisir. On sécrète des hormones lorsqu’on prend plaisir à faire quelque chose. Cf : voir mon article sur « comment pratiquer la gratitude« . Je vous parle de l’ocytoncine : l’hormone du bonheur.

Suivre son inspiration

Oser flâner, contempler, ne rien faire… simplement être dans l’instant présent. Laisser libre court à votre créativité, autorisez votre inspiration à se manifester. Oez rêver, imaginer, laissez votre cerveau divaguer en regardant la forme des nuages.

Parfois, on se lève le matin avec une idée brillante, et si on ne l’écrit pas, dans la minute qui suit elle s’est envolée… L’inspiration, c’est parfois furtif! Baladez-vous avec un carnet ou de quoi vous enregistrer.

Bien s’entourer

Faites en sorte d’avoir autour de vous des personnes positives, et encourageantes. Restez loin de toutes les personnes cherchant à vous rabaisser, ou qui cassent vos rêves et élans créateur. Vous êtes dans le juste ! Ne les jugez pas non plus, car ils projettent simplement sur vous leur propre peur de ne pas oser faire. Si vous êtes entrepreneurs, sachez que vous réveillerez des peurs chez les autres…

N’écoutez pas, et foncez ! Et n’hésitez pas à participer à nos propositions et ateliers en présence et en ligne : Naoshi et moi sommes des esprit libre et on aime diffuser du positivisme. Et si vous pensez que nous pourrions apporter un peu de créativité et de communication bienveillante dans votre entreprise, faites appel à nos services ! Nos concerts sonothérapie constitue une belle porte d’entrée. Mais on propose aussi des méditations, des formations pour les équipes…


Comment libérer votre créativité ?

Nourrir sa créativité

1. Se constituer une boite à idée

Lire, rassembler des images, des musiques… Et quand vous en aurez besoin, vous ressortez la boite (qui peut être un fichier sur ordinateur). C’est important d’avoir de la matière de base pour créer ! Car une inspiration peut en amener à une autre. Et on n’a pas toujours en tête ce que l’on veut exactement créer : c’est un processus progressif.

2. Visiter des lieux nouveaux

Voyager, aller dans des lieux que vous ne connaissez pas peut vous amener de l’inspiration. Lorsqu’un lieu est inconnu, votre corps est plus en état d’éveil, de conscience. Parfois même en alerte puisque justement, c’est un lieu jamais visité.

Une petite vigilance est en place, et cette hyper-conscience peut être utilisé pour le coup, puisqu’elle stimule vos sens. C’est un mécanisme complètement naturel, destiné à notre survie. Un réflex archaïque similaire à celui de l’animal qui doit rester attentif dans un territoire qui pourrait bien être celui d’un autre ou d’un prédateurs.

3. Éveillez vos sens

Il se trouve que de nombreuses mémoires sont associées à nos sens. J’avais déjà abordé ce sujet dans un autre de mes articles, car une part important de mes études théâtrale fut axé sur le corps, et le sensoriel. La méthode Strasberg constitue à développer ses sens, retrouver les mémoires associées, et l’émotion qui en découle. Ainsi, par répétition et création d’habitude, on est capable d’activer des émotions vrai sur mesure, avec tous les réactions physiques de notre corps.

Je vous invite donc à prendre un temps de temps à autre pour vous balader, avec tous vos sens en éveils. Ecouter les bruits de pas, sentir les parfums, prendre le temps pour savourer le goût d’un fruit…

4. Expérimenter de nouvelles activités

Un nouveau restaurant, un sport jamais testé, tenter de vous mettre au DIY avec quelques choses que vous n’avez pas trop osé jusque là. Cela permet de développer vos capacité. Car lorsque vous utiliser votre motricité fine en faisant du crocher, our votre motricité globale en cours de danse, vous utilisez des zone différentes du cerveau.

Bien sûr, plus ces expériences sont faites jeunes, le plus votre créatif votre enfant sera ! Mais si vous n’avez jamais été stimulé enfant, pas de panique : il n’est jamais trop tard pour commencer.


Développement personnel et spirituel

1. Changer ses habitudes

Cela permet de créer de nouvelles connexions neuronal ! Le plus vous vous habituer à changer vos schémas de fonctionnement le plus vous devenez flexible. Bien sûr, il ne s’agit pas de vivre en permanence hors de sa zone de comfort. Mais plutôt de ne pas s’enfermer dans des habitudes, pour toujours essayer d’en créer de nouvelles.

Par exemple, se brosser les dents avec l’autre main, enfiler sa veste en commençant pas la manche opposé de d’habitude, prendre un nouveau chemin pour rentrer du travail… On fait parfois les choses tellement automatiquement, qu’on ne fait plus vraiment les choses en conscience. C’est la mémoire de nos muscles et de notre corps qui prends le relais. Ce qui est très utile pour certaines choses. Mais la créativité a besoin d’espace, de renouveau, de stimulation cérébrale pour trouver de nouveaux chemins.

2. Méditer pour réveiller son intuition

C’est pour cette raison que je parle de la méditation, et également de stimuler sa glande pinéale. Car il se trouve qu’elle joue un rôle très important sur votre cycle circadien, mais aussi sur… votre intuition !

-> Tester nos méditation sonore ! La méditation « guide interne » et « confiance » vous conduirons sur le chemin ! Nous en avons une autre SPECIALE INTUITION sur demande. Nous-contactez !

3. Eduquer votre cerveau

Le Brain Gym ou éducation kinesthésique est une approche éducative qui améliore la communication entre les fonctions cognitives et le corps. Et ce, par l’utilisation de mouvements et d’activités motrices et artistiques.

Les séances son simple, ludique, et les résultats sont vraiment surprenant ! J’ai testé cette méthode sur des personnes se remettant d’un avc, d’opération du corps, des enfants avec des difficultés d’apprentissage… Résultat : plus de concentration, moins de stress, et un plus grande capacité à trouver des solutions créative pour résoudre des solutions. Et honnêtement, je les fais tous les jours ce qui améliorer nettement mes petits soucis de dyslexie 🙂


La thérapie pour libérer votre créativité

1. Traitement énergétique, pour ouvrir son 3ème oeil

Et pour gagner (beaucoup) de temps afin d’ouvrir votre 3ème œil, vous pouvez demander à recevoir un soin énergétique reiki ou suivre ensemble une formation reiki. En effet, un soin agit sur tous vos corps énergétiques, sur les centres énergétiques : hara, chakras. Cela permet de bien préparer le terrain, et de lever les blocages à votre développement sur un plan subtil.

2. Kinésiologie, pour libérer les bloquages psycho émotionels

Vous pouvez également être accompagné pour agir sur les mémoires de votre corps et libérer les blocages psycho-émotionnels. En thérapie psychocorporelle, notamment kinésiologie (en régression d’âge).

Parce que parfois, des blocages émotionnels psychiques peuvent avoir éteint ce potentiel que nous avons tous. Et ce, en fonction de ce que vous avez vécu en tant qu’enfant : un enfant qui n’a jamais eu le droit de parler, de s’exprimer, de dire ce qu’il pense aura intégré une croyance :  » je n’ai pas le droit « .

Toutes ses émotions sont donc toutes refoulées pendant des années. Et ensuite, soit elles ressortent en colère tout d’un coup. Soit elles sont annihilées et somatisées, sous forme de douleur physique. Si c’est votre cas, je vous conseille de ne pas attendre, de vous libérer enfin et de vous exprimer de manière créative… pour votre plus grand bonheur !

3. Prendre soin de soi : massage, retraite nature

Prends des poses ! On est plus créatif lorsque l’on est détendu. Une balade en nature, une retraite bien-être, un bon massage, une séance de sonothérapie, un soin reiki… Tout ce qui te fais sentir bichonné, aimé, considérer. Car cela fait monter ta confiance en toi, et en ta capacité à être là pour toi en tout instant de ta vie !

-> Découvre ta méditation nouvelle lune, sur la CONFIANCE.


Aides un ami en partageant cet article !

Et partage-nous ton expériences en commentaire 🙂

Au plaisir de te lire

↓ Rejoins la newsletter, et reçois ton cadeau 🎁 ↓


Comment libérer sa créativité ?

Laisser un commentaire

Retour en haut
Select your currency
EUREuro
Partagez
Tweetez
Enregistrer