Comment surmonter ses angoisses

Comment surmonter ses angoisses

Qu'est ce que l'angoisse et l'anxiété ?

Le stress est une réaction physiologiquement du corps à une situation qui va nécessité une adaptation immédiate. Ce dernier peut avoir une réaction positive sur l’organisme décuplant les performances grâce à la sécrétion d’adrénaline, hormone. Chacun réagit cependant différemment au stress, et si ce dernier devient chronique, cela peut conduire l’organisme à un état d’épuisement. 

Dans le cas des angoisses, il y a intervention du mental. Nous passons dans le domaines des émotions. Ainsi, nous parlons d’anxiété lorsque le stress devient chronique, et des crises d’angoisse peuvent en être une conséquence lorsque le corps ne peut plus le gérer.

 

 

Que se passe t'il dans le corps ? L'impact du stress au niveau cérébral et hormonal

Quand on sens du stress ou peur, notre corps libère des cortisol une hormone de stress.

Qu'est ce que le cortisol ?

Le Cortisol est une hormone stéroïde, l’un des glucocorticoïdes qui régule un large éventail de processus vitaux dans tout le corps, y compris le métabolisme et la réponse immunitaire. 

Où cette hormone est-elle produite ?

Dans le cortex des glandes surrénales puis libérée dans le sang, qui la transporte dans tout le corps. 

La sécrétion de cortisol est principalement contrôlée par trois régions du corps qui communiquent entre elles. l’hypothalamus dans le cerveau, l’hypophyse et la glande surrénale. C’est ce qu’on appelle l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien.

Lorsque les niveaux de cortisol dans le sang sont bas, un groupe de cellules dans une région du cerveau appelée hypothalamus libère de la corticotrophine, qui provoque la sécrétion par la glande pituitaire d’une autre hormone, l’hormone adrénocorticotrope, dans le sang. Des taux élevés d’hormone corticotrope sont détectés dans les glandes surrénales et stimulent la sécrétion de cortisol, entraînant une augmentation des taux sanguins de cortisol.

Lorsque les niveaux de cortisol augmentent, ils commencent à bloquer la libération de l’hormone de libération de corticotrophine par l’hypothalamus et de l’hormone adrénocorticotrope de l’hypophyse. En conséquence, les niveaux d’hormone corticotrope commencent à baisser, ce qui conduit ensuite à une baisse du taux de cortisol. Cela s’appelle une boucle de rétroaction négative.

Quelles sont ses fonctions ?

Presque chaque cellule contient des récepteurs pour le cortisol et le cortisol peut donc avoir de nombreuses actions différentes en fonction du type de cellules sur lequel elle agit. Ces effets incluent :

  • le contrôle de la glycémie et la régulation du métabolisme, 
  • l’action anti-inflammatoire, 
  • la formation de la mémoire, 
  • le contrôle de l’équilibre eau / sel, 
  • la pression artérielle et le développement du fœtus. 

Quand est elle produite ?

Chez de nombreuses espèce, le cortisol est également responsable des processus impliqués dans l’accouchement

Le cortisol joue un rôle très important en aidant le corps à réagir au stress.

Elle peut être produite lors d’une attaque par un prédateur, ou d’un gros caillou qui tombe près de nous… De nos jours, en principe, ce type de danger n’est pas aussi actuel, à moins de vivre reclus au fin fond de l’amazonie par exemple. Cependant, le corps continue d’agir de la même manière. La libération de cortisol peut aussi se produire lorsque votre supérieur vient vous parler, lorsque vous être prit dans les embouteillages, lorsque vous avez des inquiétudes pour payer vos factures, lorsque vous devez passer un examen ou une compétition… mais aussi à chaque fois que vous pensez à des choses effrayante ou inquiétante.

Réaction du corps en processus de survis :

  • Notre poul augmente, 
  • La pression sanguine augmente, 
  • Le taux de sucre provenant des graisses vient de le sang pour se rendre disponible à la transmission aux muscles pour courrir. 
  • Un afflux sanguin provient dans les bras et les jambes, le cerveau se retrouve ainsi moins vascularisé, et il se produit un phénomène “d’inversement d’hémisphère” et un fonctionnement moins cohérent, 
  • une forte déshydratation, 
  • la respiration s’accélère, 
  • transpiration (les membranes des cellules deviennent perméable pour réduire la pression, et réguler la tempèrature corporelle), 
  • les pupilles se dilatent…

Quelles sont les conséquences d'une trop forte production de cortisol dans le corps ?

De nos jours, le taux de stress est plutôt important dans la population, et cette hormone est produire beaucoup plus qu’elle ne devrait. Elle agit sur notre cerveau et affecte ainsi : 

  • Nos capacité de mémorisation, d’apprentissage
  • Nos capacité immunitaire et la densité des os 
  • Peut être la cause de prise de poids
  • augmentation de la tension sanguine, de cholesterol
  • de problème de coeur, 
  • des maladies mentales, dépression, 
  • réduit notre résistance…

L'origine de l'anxiété d'un point de vue psychologique

Toute personne qui souffre d’anxiété, souffre d’un problème relatif à un des besoins fondamental à l’être humain : la certitude. Cela veut dire la sécurité interne, celle qui évite la peine, et augmenter le plaisir. Les personnes anxieuses ne réalisent souvent pas que ce besoin fondamental n’est pas comblé et est réellement présent au fond d’eux. 

Elle peuvent également se sentir impuissante face à notre vie, avoir des peurs dans leur vie. Et cela a pour effet une réponse du corps par ces réactions décrites précédemment (combat ou fuite) et une trop forte production de cortisol. Et quand cela se produit, on se sent encore plus anxieux. Le corps produit encore plus de cortisol. Etc etc… jusqu’a ce que cela atteigne un niveau tel que des crises d’angoisses se produisent à répétition, ou encore qu’une éventuelle attaque cardiaque survienne, étant dans l’incapable de répondre à ce besoin profond de sécurité. 

Une réaction directe serait crier, pleurer, courir lors d’un montée d’angoisse soudaine… mais dans notre société il n’y a pas vraiment possibilité de réagir ainsi, et il n’y a pas de possibilité à cette énergie accumulée en réponse a la production de cortisol de s’échapper. Donc il doit être mise en place une manière de le faire régulièrement dans un premier temps pour réduire le niveau de l’angoisse. 

Une réaction au stress : le malaise vagale

Le corps cherche généralement une solution immédiate pour libérer cette surcharge de stress dans le corps.

Lorsque la personne atteint un état d’épuisement, que son angoisses est chronique et que le corps ne peut plus gérer, un malaise vagale peut alors survenir en “solution” de libération d’urgence par le corps.

Ceux ci peuvent être plus ou moins fréquent et il est alors nécessaire d’effectuer un travail de fond pour éliminer le trop plein de cortisol dans le corps et apprendre à gérer son angoisse en recherchant les causes profondes dans ses émotions, pensées, et peur/inquiétudes profondes.

Qu'elles sont les solutions sur le long terme ?

Médicament

Ce n'est pour moi pas la meilleurs option pour traiter l'angoisse de mon point de vue : cela n’est pas bon pour le corps sur le long terme et deviens addictif. Lorsque vous prenez un médicament, cela fait office d’un substitut chimique que votre corps produit à ce moment là. Lorsque vous prenez le médicament, votre cerveau ordonne de cesser de produit cette substance par lui même. Lorsque vous cessez la prise de médicament, il faut un certain temps au corps de reproduire à nouveau cette substance naturellement, ce qui est difficile pour nombreuses personnes de le supporter… et il abandonnent le sevrage.

Cependant, si cela vous aide pendant un temps, ou encore que c'est votre croyance que vous ne pouvez pas faire sans, c'est peut-être le cas. Attention : je parle toujours du cas de l'angoisse et non d'autres pathologies.​

Alternatives naturelle pour le traitement de l'angoisse

Plantes médicinales

En infusions tel que la valériane ou la passiflore (passiflora incarnata) pour le sommeil, ou encore le millepertuis le soir, en cure de 3 semaines (prévention/traitement de la dépression).

L'HOMÉOPATHIE :

Ignatia 15CH (hyper-émotivité),
Gelsemium 15Ch en traitement de fond (anxiété chronique, track, tremblement, troubles de la concentrations),  
Aconitum Napellus 15CH (crise d'angoisses, sueur et palpitations). Argentum Nitricum CH (peur panique, vertiges, anxiété aiguë), Arsenicum Album 15CH (peur de la nuit, peur d'être seul)
Ambra Grisea (nervosité).
Arnica 15CH (douleurs musculaires associées).
Coffea Cruda 15CH (troubles du sommeil dû à l'hyperactivité cérébrale). Arsenicum Album 15CH (réveils nocturnes avec angoisses)
Le L72 : Gouttes à mettre dans un verre d'eau.

LES ESSENCES DE FLEURS DE BACH :

Rescue (en bonbon ou en spray à mettre sous la langue) en cas de crise d'angoisse

LES HUILES ESSENTIELLES :

Menthe poivrée, en cas de malaise vagal
Lavande vraie, pour apaiser avant de dormir

LES MINERAUX :

L'améthyste, le quartz rose, la calcédoine bleue, le lapis lazuli, la tourmaline noir.

La phycocyanine en complément alimentaire

Des recherches effectuées sur le sujet prouvent les effets équilibrant naturels de la phycocyanine sur le corps, et permettant également la clarification de votre esprit.

J'ai pu testé les bienfaits et plusieurs clients ont sont très satisfait et me confient ne pas avoir eut leur baisse de moral annuelle durant l'hiver (moi la première!). Je vous invites à consulter l'article complet sur le sujet.
Adorant ce produit, j'ai recherché ou en trouver. Vous la retrouverez dans notre BOUTIQUE 4 fois moins cher que sur le marché.

Votre alimentation

Il y a des aliments qui augmente l’anxiété, d’autres qui la diminue. 
Choisir un régime alimentaire qui stabilise notre niveau de sucre dans le sang. Quand le niveau de sucre dans le sang diminue subitement et devient bas. Dans ce cas, la partie de notre cerveau créant la réaction physique de fuite ou de combat est déclenchée… Donc il y a des chance que tu sente de l’anxiete dans ta journée.

EVITEZ :

Le café, le sucre particulièrement blanc raffiné, les fritures, les carbohydrate hautement glucidique, les boissons alcoolisées, mais aussi le tabac...

AUGMENTER LA CONSOMMATION DE :

Nori, Kimchi, edamame
Les graines : quinoa, riz brun, farro, courge et noix
Chocolat noir, myrtille, maca
Vitamine B12 et B6, Omega 3 : huile de lin
Tisane de camomille, Udon tea, Oat straw tea (thé de paille d’avoine

Méditation

Il existes de nombreuses méthodes de méditation permettant d'apaise le corps et l'esprit. Je vous invite à en apprendre plus sur les pratiques et les bienfaits de la méditation dans cet article. Je vous y propose une méthode simple pour débuter, et comment aller plus loin progressivement. ​

Relaxation par la respiration

Inspirez profondément par le ventre, écartez les côtes. Puis expirez et creusez votre ventre. Une petite apnée très courte peut être effectuée en poumon plein et poumon vide, cependant qu'elle reste très courte (pas pour les femmes enceinte). Combines cela avec d’autres exercices et voit ce qui marche pour toi.

Libérer vos émotions

Parlez en a quelqu'un, consulter un professionnel si nécessaire car vos amis ne sont pas toujours là et vous vous devez aussi de prendre soin d'eux. L'hypnose est aussi très efficace pour libérer vos angoisses liées à des peurs profondes et vous relaxer.

Je vous encourage également à écrire vos pensées et ce que vous sentez, sans jugement. Tout ce qui vient, vos soucis, pensées stressantes... Allez le plus vite possible pour ne pas analyser. Même si cela ne fait pas sens, relâchez cette énergie, sortez la hors de toi. Si vous avez besoin d’écrire des insultes allez-y : ce n’est pas le moment d’être politiquement correcte, écrivez juste tout ce qui viens. Cela libères vraiment et vous dormirez bien mieux !

Relaxation par la musique

Créez vous des playlists permettant de réduire votre anxiété. Des compositeurs sont capable d’utiliser des vibrations libérant les émotions bloqué en vous, et de créer un véritable échappatoire à votre stress. De profondes transformations peuvent survenir, juste par l'effet des vibrations sur votre corps. En effet, étant composé d'eau à 70% et l'eau réagissant instantanément aux vibrations, la musique a un effet puissant sur votre être. Evitez cependant toute musique stimulant votre système nerveux, accentuant le stress et l'énervement, ou vous provoquant des émotions négatives.

Je vous offre avec joie l'écoute de cette magnifique composition de Naoshi Matsumura a.k.a NaosisoaN. Son site : https://www.shupi.co/

Installez vous confortablement, et profitez !

Dormir

Dormez assez.

Au moins 8 heures : cela réduit le stress. Lorsque vous dormez, vous vous réalignez avec chacun de vos corps subtiles, vous relâchez toutes les resistances que vous avez porté la journée. Autorisez à relâcher ses resistances par le sommeil, c’est tellement simple. La réaction de réponse physiologique combat / fuite est enclenchée plus facilement lorsque vous manquez de sommeil ou que vous n’avez pas assez de sucre dans le sang.

Avant de dormir

Soyez sur de vous sentir bien. Votre attention ne dois pas être focalisée sur des soucis. Si vous vous couchez avec des soucis, vous pourrez vous réveiller avec et commencer votre journée d’un mauvais pied. Nous rêvons en fonction de ce que nous avons pensé dans notre journée, particulièrement ce que vous avez pensez avant de dormir. Pensez alors à de belles choses une fois dans votre lit. Préparez la journée suivante en pensant à des choses positives, à ce qui va vous amener à la réussir.

Détendez vous

Ecoutez de la musique, regardez un film (non violent), lisez un livre, faites des jeux, ou encore des câlins à vos proches. Ecrivez dans son journal de gratitude les choses qui ont été belle dans votre journée. Pourquoi pas vous faire des massages avec vos proches ?

Structurez votre alimentation

En fonction de ce que nous avons vu précédemment : évitez de manger trop lourd, notamment le soir. Privilégier les en-cas tel que des fruits, les graines entre les repas par exemple.

Exercice physique

Une activité physique permet d’utiliser le surplus de cortisol produit. 20 à 30 min est déjà suffisant pour le corps pour produire de l’endorphine, hormones contribuant à la relaxation.

Le Qi gong, Tai chi, Yoga, la méditation, la danse méditative : toutes activité apaisant le système nerveux.

Les être humains sont des être social. L’isolement augmente l’anxiété. Faire des activité en groupe est aussi très bénéfique. Quand nous connectons à d’autres personne, nous réduisons aussi le taux de cortisol dans le corps. Notre système nerveux parasympathique est sous sédation quand on est en relation proche avec d’autres personnes, quand on sent une connection avec eux.

 Avec les années, j’ai développé ma propre méthode bien être par le mouvement. Etant danseuse et passionnée par l’art thérapie et la médecine traditionnelles chinoise, petit à petit la danse organique sacrée est née. Il s’agit d’une méthode permettant d’harmoniser les éléments dans le corps et la circulation énergétique dans les méridiens. Je vous invite à la découvrir ci-dessous !

Jardin et nature

Jardinez vous permet d’être en contacte avec la nature, et d’entrer dans un état de méditation.

Cela vous permet de vous recentrer sur une activité simple, et de prendre le temps d’observer la nature.

Chaque plante qui pousse, les animaux et insecte qui vivent dans votre jardin vous apprennent sur l’écosystème et l’équilibre naturel des choses : de belles leçons d’humilité.

Rire

Essayez de trouver des opportunité de rire !

Lorsque vous riez, votre corps ne peut plus croire qu’il est en danger, car il reçoit ainsi un message que vous êtes en sécurité.

Regardez des videos qui vous font font rire, des humoristes, essayez de trouver toutes sorte d’amusement que vous puissiez trouver.

Aimez vous, respectez vous

Respectez vous, allez à votre rythme. Soyez honnête avec là où vous en êtes. Si vous vous sentez que cela vous apporte un peu plus de maîtrise et d’amour de vous d’aller au delà de vos limites, alors faites le.

Ne vous forcez pas à faire ce qui est difficile maintenant. Allez y pas à pas. Autorisez vous à trouver ce qui est bon pour te faire sentir bien durant ta journée. Choisissez comment vous vous réveillez, comment vous organisez votre journée, votre vie, comment vous allez vous coucher…

Si vous souffrez d’anxiété c’est que votre système est hautement sensitif. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a un truc qui ne va pas avec toi. C’est même potentiellement l’inverse car ta sensibilité est très belle et tu vas apprendre petit à petit à t’en servir pour de belle choses pour toi et pour les autres.

Prendre ce temps pour vous, prendre soin de vous est indispensable pour aller mieux.

N’écoutez jamais les projections des autres : ils n’ont pas à vous dire si vous devez vivre de tel ou tel façon, ni à imposer leur perspective. Trouvez vous-même ce qui vous fait du bien et autorisez toi vous à le faire. Ne vous jugez pas du fait de devoir structurer votre vie de façon à avoir une vie agréable.

Si vous vivez aligné avec vous-même, vous organisez votre vie autour de vos désirs et de besoins. Il n’y a rien de mal à cela ! Veillez simplement à restez toujours ouvert aussi sur l’extérieur.

Prendre soin de vos pensées

L’anxiété est le résultat de vos pensées. Les pensées sont des vibrations, que vous pouvez transformer. Lorsque vous vous sentez anxieux, identifiez et questionnez vos pensées. Observez vos croyances et vos schémas de fonctionnement.

Ensuite changez les, pas à pas. Vous serez surpris comme cela peut aller vite. Et si cela ne change pas aussi vite que vous ne le désiriez, acceptez de prendre plus de temps pour vous, pour votre évolution. Une belle leçon d’humilité.

Vous avancer, c’est très bien ! Célébrez chaque petite transformations afin de vous encourager. 

Le corps et l’esprit n’avancent pas au même rythme : le corps est toujours plus lent. Pas de panique si des douleurs physiques reviennent ou apparaissent : tout est en lien dans le corps humain. L’ancien doit s’évacuer pour laisser la place au nouveau ! L’esprit bouge, le corps bouge aussi.

Enceinte et sujette aux angoisses ?

Mon expérience personnelle

J’ai souffert d’anxiété moi même pendant une longue période et ce depuis l’enfance. Lorsque nous souffrons nous même de quelque chose, cela nous pousse à rechercher comment le traiter pour aller mieux. C’est avec joie que je partage aujourd’hui ce qui a fonctionné sur moi, mais aussi sur de nombreuses personnes que j’ai accompagnée. 

L’évolution des recherches scientifiques sur le sujet ont apportées de nombreuses explications. A l’époque, je me sentais insatisfaite par les réponses donnés par les médecins, et ce que je ressentais clairement dans mon corps peu considéré. Ne souhaitant pas répondre positivement à leur proposition de prescription de médicaments, j’ai conduis mes propres recherches. J’ai commencé par l’analyse des réactions de mon corps une par une, persuadée qu’il y avait des liens entre chacunes. J’ai aussi testé diverses solutions naturelles : le millepertuis, L52, euphitose, fleurs de Bach et Rescue, médecine ayurvédique, acupuncture, art thérapie… Durant mes études en biochimie et biologie générale et cutanée, mais également accompagné d’amis biologistes j’ai continuer de creuser le sujet. J’apprend encore aujourd’hui en écoutant les clients en session, confirmant souvent le résultat de mes recherches et l’efficacité des solutions que nous adaptons ensemble. 

J’insiste sur le fait qu’il est important de trouver une solutions et des “routines bien-être qui marche pour vous. Ne vous ayant pas en consultation, je ne peux ici qu’énumérer un panel de solution, mais c’est à vous de faire le travail pour aller mieux ! 

Si vous souhaitez être accompagné, je serais toujours ravie de vous avoir en consultation individuelle en présentiel ou à distance. Il ne vous sera jamais demandé de cesser un traitement médicale en cours prescrit par votre médecin, quel que ce soit mon point de vu sur le sujet.

Voici un petit rituel que je propose : 

  • Au réveil, prendre le temps d’inspirer et d’expirer profondément, de récupérer son corps en douceur, de s’étirer.
  • Se laver, s’habiller en conscience de ses mouvements et de ses sensations, ce qui est tout comme une méditation 
  • Manger quelque chose rapidement  : le matin c’est là ou le taux de cortisol est le plus haut, et c’est aussi le moment ou ton sang manque de sucre. Attention a trouver ce qui stabilise ton métabolisme et ne pas augmenter trop ton taux de sucre non plus. Fruits, pousses diverses (soja, brocolis etc), lait d’amande ou de noix de coco, banane avec des graines.
  • Ecrire ses émotions sur une journal afin de les libérer régulièrement
  • Ecrire un journal de gratitude ou la pratiquer chaque jour 
  • Faire de l’exercices seul en nature, ou avec d’autres personnes
  • Boire. Cela aide votre foie à libérer les hormones en excès, qui est de ses rôles. Attention avec l’eau du robinet qui est traitée : renseignez vous sur sa provenance. Privilégier l’eau de source (que vous pouvez très allez récupérer vous même avec des gros bidons pour éviter la surconsommation de plastique). Vous pouvez aussi la structurer avec de la shungite, du charcoal (takesumi en japonais), ou encore la magnétiser avec vos mains et votre pensée.
  • S’autoriser à faire des choses qui vous font sentir sécuritaire et détendu. 

Faire ce qui est confortable et bon pour vous. Si vous avez peur de faire quelque chose, ne vous forcez pas : ne pas se punis en plus de votre peur. C’est progressivement et à l’écoutes de soi qu’il faut sortir de ses zones de confort, et non dans la souffrance. Si vous avez envie de vous pousser un peu, allez y. Mais si vous sentez de grosses résistances, trouvez une alternative moins difficile à faire avant afin de vous donner confiance : fonctionner par palier est beaucoup plus simple.

Rappelez vous, tout va bien ! Sortir de l’angoisse et vivre sereinement est possible. Chacun avance pas à pas, à son rythme. Si vous avez besoins d’aide, ne restez pas seul. Je vous souhaitez de passez une bon moment avec les conseils de articles et n’hésites pas à me faire des retours dans les commentaires ni même à le partager.

Créez votre réalité

Les personnes souffrant d’angoisses ont des difficultés à réaliser qu’elles créent leur propre réalité. Elles n’ont pas encore trouvé comment remplir leur besoin primordial de sécurité et qu’elle peuvent organiser leur vie pour avoir du plaisir et non de la souffrance. Petit à petit, cela devient naturel, les angoisses disparaissent pour laisser place une une vie est plus douce et sereine.

Retirez de votre attention :

  • Toute choses qui vous fait sentir victime
  • Tout ce qui vous fais sentir que vous ne contrôlez pas les circonstances de votre vie
  • Que le monde vous oppresse et vous ne pouvez rien y faire
  • Que vous vous sentez victime et devez faire avec

A la place, concentrez vous sur :

  • Ce qui vous donne une sensation de contrôle dans votre vie (dans le sens de maîtrise et de choix)
  • La réalité que ce que vous voulez
  • Donnez vous le pouvoir !

Plus vous aurez l’impression de gérer votre vie, moins les angoisses se manifesterons car les peurs n’auront plus de matière pour exister. 

Douceur et lumière sur votre journée !


_/|\_ Namaste  _/|\_

Comment surmonter ses angoisses

Laisser un commentaire

Retour en haut