Comment calmer une crise d’angoisse

crise d'angoisse

Lors d’une crise d’angoisse, vous ressentez un danger imminent. Il se produit alors une série de réaction physique, plus ou moins violante selon la peur vécu. Mais soyez rassurez, vous pouvez progressez dans la gestion des crises d’angoisse et les surmonter. Voyons dans cet article se qui se passe dans votre. Mais aussi apprenons à repérer les premiers signes pour vous calmer, ou calmer un proche.


Qu’est ce qu’un crise d’angoisse?

Premièrement, il s’agit d’une peur venant du subconscient, réveillée par une pensée et/ou une situations particulière. Même si cela ne semble pas rationnel, pour la personne en crise, ce qu’elle vit physiquement est réel. Durant une criss, elle peut avoir peur de perdre complètement le contrôle d’elle même, voir de mourir. Une fois que le processus est enclenché, il faut tenter de désamorcer la crise au plus vite. 

Spécifions que les crises d’angoisse touchent aussi bien des femmes que des hommes, et ne sont pas si peu fréquente. Parlez en autour de vous, vous serez surpris des réponses. Généralement nous tendons à nous entourer de personnes similaires, sans parfois même s’en rendre compte. Cela se joue sur un point de vue vibratoire… Nous « attirons ».

Souvent, la peur d’avoir une crise risque d’en créer d’autre : un cercle vicieux qu’il est souhaitable de cesser rapidement. Comment surmonter ses angoisses? Pour agir sur le long terme, un travail de fond est indispensable avec une thérapeute. Il existe de nombreuses thérapie brève ayant fait leur preuve, dont les thérapies brèves


Que se passe t’il physiquement lorsque vous avez une crise d’angoisse ?

Une mémoire ancienne qui se réveille

Vous n’êtes pas en train de devenir fou, je vous rassure. Lors de votre crise d’angoisse, votre corps agit exactement en fonction de plusieurs choses. Notamment, en fonction de ce que vos pensées sont. Mais également, en fonction de vos programmes subconscients.

Par exemple, enfant vous avez vécu un événement durant lequel votre cerveau a cru mourir, même durant un court instant. Car le cerveau a du mal a faire la différence entre la réalité, ce qu’on perçoit et de les pensées. 

Vous ne vous en souvenez peut-être plus, mais cette ancienne mémoire d’enfance a créé en vous un « programme ». Il se remet en place dès lors que vous vivez une situation similaire à la situation originelle. Celle exacte qui fut créatrice du schéma, et provoque la crise d’angoisse. 

Une réaction physiologique

Ce dernier se trouve dans votre cerveau reptilien, responsable de vous « garder en vie à tout prix ». C’est un processus subconscient, qui se déclenche automatiquement de par un stimuli, ou un ensemble de stimuli. Un stimuli est un élément sensoriel (son, odeur, sensation, goût…). Il vient provoquer une suite de réaction fonctionnelle dans votre corps.

En conséquence, une suite de réactions se déroule dans votre cerveau déclenchant des réaction physiologiques. Cela provoquant ainsi une crise d’angoisse. Sachez que cela peut tout à fait être déprogrammé ! En kinésiologie, nous pouvons agir sur vos mémoires afin de les transformer. Puis vous permettre enfin de vous libérer ce vos angoisses et vivre serein. 

Symptômes d’une crise d’angoisse

  • Transpiration
  • manque de souffle ou hyperventilation
  • le coeur bat vite, tremblements
  • frissons
  • bouffées de chaleur
  • nausée
  • mal de tête
  • crampes
  • mal à la poitrine, votre gorge se resserre
  • les extrémités s’engourdissent
  • un évanouissement peut se produire
  • Sensation que la réalité est irréelle, se sentir détaché de soi-même.

Vous sentez venir une crise d’angoisse : que faire ?

Les premiers gestes pour gérer une crise d’angoisse

  • Mettez vous dans un endroit au calme dès les premiers symptômes. Si pas mieux que les toilettes, cela ferra l’affaire.
  • Mettez une main sur le coeur et l’autre sur le plexus solaire, au niveau de l’estomac.
  • Fermez les yeux et ignorez le monde extérieur en rentrant complètement en vous. 
  • Inspirez profondément en gonflant le ventre, puis expirez d’un coup, en une seule fois. 
  • Renouvelez cela plusieurs fois. Vous allez sentir votre rythme cardiaque ralentir doucement.
  • Bois de l’eau si tu en as à proximité, dès que les tremblements se sont un peu calmés. 
  • Si vous sentez un malaise venir, prenez une goutte d’huile essentielle de menthe poivré sous la langue. Ou bien du Rescue (fleur de Bach). 
  • Répétez vous en boucle une phrase positive tel que : « je suis calme, tout va bien ». 
  • Visualisez vous dans une bulle de protection lumineuse et pleine d’amour, ou dans votre jardin intérieur. 

Enfin, je vous conseille d’avoir toujours avoir vous votre pierre apaisante (voir plus haut). Vous pouvez aussi l’avoir en collier autour du coup. Cependant, pensez à la purifier régulièrement de la façon adaptée. Attention, toutes les pierres ne supportent pas le soleil. Si vous avez un doute, mettez la sur une fleure de vie. Ou dans un bol tibétain que vous faites chanter. 

Dès que vous retrouvez un peu vos esprits, rappelez vous que tout va bien. Votre sensation de danger n’est pas réel, mais une réaction physique à un stimuli. Ou encore à une pensée créatrice d’une émotion forte. Pas de gros rhinocéros à l’horizon ? Tout va bien alors, pas de risque d’attaque immédiate! 

Afin de réduire progressivement le nombre de crise d’angoisse, vous pouvez commencer la méditation. Il y a de nombreuses façon, qui ne vous prendrons pas nécessairement beaucoup de temps.

Que faire si une personne a une crise d’angoisse ?

Vous remarquez qu’une personne ou un de vos proche a une crise d’angoisse? Vous pouvez grandement l’aider avec des petits gestes simple et beaucoup de bienveillance. En effet, c’est la dernière chose que la personne a besoin est de jugements ! Cela augmenterait juste ses symptômes et la pression qu’elle vit intérieurement.

  • Demander gentiment du calme autour de la personne d’une voix assuré et clair. Mais sans hausser le ton de la voix. 
  • Inviter la personne en crise d’angoisse par des gestes doux de s’assoir ou s’allonger. Afin de lui éviter qu’elle se fasse mal au cas ou qu’elle s’évanouisse.
  • Lui faire sentir par un contact physique, que vous êtes là, sans être intrusif. Préférez l’épaule ou le dos. Évitez de toucher les cuisses ou même le ventre qui sont des zones plus intimes pour certaines personnes. Si elle a besoin de s’allonger, poser votre main délicatement sur le front. Cela permettra d’activer la revasculariser son lobe frontale progressivement. 
  • Lui proposer de respirer profondément ensemble, en faire de même pour qu’il puisse copier intuitivement. 
  • Lui amener de l’eau et un manteau. Préférer quelque chose de doux et rassurant pour la couvrir si elle le désir. S’il a une réaction de rejet, ne le prenez pas pour vous. La personne n’est pas capable d’exprimer autrement que par des réactions primaires, son cerveau n’est plus cohérent. 
  • Ne pas la juger et rester dans l’amour, la rassurer.
  • Ne parlez pas trop : elle a besoin de se sentir au calme et en sécurité. Ces processus qui se réveillés sont inconscients. Ils peuvent amener la personne dans un état de régression. C’est normal, elle va se calmer doucement.
  • Ne vous mettez pas à paniquer vous-même, même si cela peut parfois être impressionnant. Visualiser une belle prairies calme, avec des grands arbres. Elle pourra sentir votre vibration s’apaiser et la sienne s’ajustera à la votre naturellement.
  • Ignorez le monde autour, amener la en voyage dans votre bulle de calme. Elle ne veut surtout pas se sentir le centre d’attention d’une foule, mais se sentir en sécurité.

Mes conseils de thérapeute pour gérer l’anxiété

Tout d’abord, que vous soyez la personne qui a une crise d’angoisse ou celle qui aide, courage! Surtout soyez rassuré. Rien n’est insurmontable. Si vous travaillez avec moi en thérapie, ou encore me suivez, vous m’entendrez toujours dire « ensemble « tout est possible »!

Effectivement, je suis heureuse d’avoir eus ce soucis de crises d’angoisses par le passé. Car cela m’a poussé à essayer de nombreuses thérapie holistique. Cela me permet de comprendre ce que vous vivez aujourd’hui. Et surtout, comment vous aider à y remédier, en fonction de votre histoire personnelle.

En libérant vos mémoires associées, on peut en finir avec les crises d’angoisses. En réalité, NON, il ne faut pas 15 ans de thérapie pour s’en sortir! Croyez moi, parfois quelques séances suffisent… je n’ai pas fait plus court.

Non seulement j’y arrivée, mais aujourd’hui, j’accompagne de nombreuses personnes. Elles avancent merveilleusement bien sur le chemin de la sérénité et de l’épanouissement. Vous aussi, vous pouvez y parvenir!

Conseil 1 : la méditation et la danse

Prendre un temps pour vous chaque avec une pratique de la méditation, même courte, afin de vous centrer. Si vous ne savez pas comment commencer, lisez mon article partagé ci-dessus. Si vous préférez par le mouvement, essayez avec le mouvement ou la danse! Cela permet aussi de se défouler et de lâcher un peu la tête… qui tourne trop.

Conseil 2 : ne pas rester seul

Bien s’entourer de gens pour qui vous comptez réellement est important. Ne vous isolez pas, il y a forcément des personnes comme vous, ou qui sont en mesure de vous comprendre.

Conseil 3 : suivre une thérapie qui vous correspond

Finalement, rappelez vous qu’il est possible d’en finir avec les crises d’angoisses. Vous n’avez pas à « vivre avec ». Les thérapies holistiques sont vraiment très efficaces. Lorsque je me suis formé en Reiki je me suis aperçu que cela m’apaisait beaucoup. Et pour me soigner, c’est la kinésiologie et l‘hypnose qui ont été super efficace. Autant dire que je suis devenu spécialiste sur le sujet par la suite. Si vous voulez essayer, en présence ou en ligne, contactez-moi! Nous trouverons les outils adaptés pour vous.


Cela vous a été utile? Aidez vos amis : partagez!

Et suivez nous sur Youtube et facebook


Comment calmer une crise d’angoisse

Laisser un commentaire

Retour en haut
Sélectionnez votre devise
EUREuro
Partagez
Tweetez
Enregistrer